19 janvier 2008

Petite mise en garde philosophique...

Ainsi tu serais, mon fils, un enfant né à l'époque de l'hypermodernité! Il convient donc que tu saches un peu mieux de quoi il en retourne... notamment en ce qui a trait à la voie philosophique que tu emprunteras peut-être un jour :


« L'hypermodernité ne se réduit pas à la consommation, au divertissement et au zapping généralisés. Elle n'a pas aboli, en effet, la volonté de se surpasser, de créer, d'inventer, de chercher, de défier les difficultés de la vie et de la pensée. Il n'y a aucune raison que disparaissent les hommes ayant l'ambition de s'élever au-dessus des préjugés et de s'engager dans les voies difficiles de la possession du monde par le concept. Dans un temps de self-service individualiste comme le nôtre, Sénèque et Montaigne font leur apparition dans le champ de la consommation à côté du Prozac, tout un public cherchant dans la philosophie des consolations, des recettes empiriques, immédiates, en vue du bonheur. Bonne chance : la philosophie n'est pas la voie royale de la félicité. La lecture des grandes oeuvres peut certes émerveiller, passionner, donner des satisfactions ponctuelles : ce n'est pas négligeable mais c'est peu pour se rapprocher de la vie heureuse. Celui a qui médité les grands maîtres n'est pas mieux armé pour vivre heureux que quiconque, aucun philosophe ne protégeant de l'expérience de la tristesse, du désespoir, de la douleur ou de la peur.»

Adapté de Les temps hypermodernes,
par Gilles Lipovetsky (p.121)

1 commentaire:

Mo la So a dit…

Cher petit hypermoderne,
quand tu en auras assez de tes jouets hypermodernes,télévisuels et numériques, tu pourras te tourner vers ceux de l'hyperancienneté. Tu trouveras de quoi te divertir en faisant des casse-têtes, en fabriquant des cabanes avec les coussins du divan du salon et quelques couvertures, en bâtissant des cabanes dans les arbres, l'été au chalet de ton grand-père, en jouant à la guerre des étoiles avec les fusils laser et les personnages qu'ont conservés tes oncles et leurs cousins, en pianotant sur le piano de ta grand-mère... et tu verras que l'ancienneté a encore et souvent bien meilleur goût.
Mo la So pas mal ancienne