1 avril 2008

Force tranquille

Au début de mon congé de maternité, j'appréhendais déjà mon retour au travail.

Pourtant, intérieurement, plus le temps avançait, plus je me sentais prête. Je me disais que ça allait bien aller. Ma réaction devant ce stress, ce changement, me surprenait! J'exprimais aux gens que ça me faisait un peu de peine de revenir au travail mais dans mon for intérieur, je ressentais une paix étrange.

Évidemment, la veille de ma première journée au bureau, j'ai eu de la peine. De quitter ma vie avec toi, de passer à côté de merveilleux instants de ton développement. Même que cette semaine, quand je t'ai vu taper des mains, j'ai ressenti une petite crotte sur le coeur. La première personne qui t'a vu applaudir a été la gardienne. Et ce n'est que le début de plusieurs étapes que tu franchiras loin de mon regard attentif!

Pourtant, je me sens changée. Plus confiante. Et je viens de me le faire dire par ma collègue qui est un peu mon mentor vu ses 20 années d'expérience dans mon domaine. Elle me sent sûre de moi. Et je le sens aussi.

Le défi qu'on m'a offert au travail est de taille : m'occuper de la logistique et des communications d'un événement international. Habituellement, j'aurais angoissé. Là, je me dis que je vais y arriver. Tout n'est pas parfait, évidemment et j'ai encore du chemin à faire...

C'est un peu grâce à toi mon ange. Je me découvre des forces insoupçonnées, tu m'aides à devenir une meilleure personne. Les enfants nous aident à grandir, à nous définir, à nous comprendre, à nous faire confiance.

Merci mon bébé.

2 commentaires:

Mo la So a dit…

Conjugaison du verbe applaudir par Ludovic Bertrand-Robert:

Je m'applaudis; enfin je me suis débarrassé de ma vilaine grippe de bébé.

Je t'applaudis maman Vicky pour ton retour au travail et pour pouvoir dire par la même occasion: "Non coupable, votre honneur".

Je l'applaudis la vie à la garderie avec mes nouveaux petits zamis et l'occasion qu'elle me donne de prendre de l'autonomie.

Je nous applaudis mon cousin James et moi pour nos performances au bal en blanc.

Je vous applaudis membres de ma belle famille "Bertrand & Robert"
vous tous qui me gâtez de cadeaux d'affection, de grandes et petites attentions...

Je les applaudis tous les lecteurs et lectrices qui s'intéressent à moi par le biais de ce blogue; vous êtes mes amis virtuels, comme je suis chanceux d'en avoir ce matin 702...

À notre tour, Ludo, on t'applau*dit... Merci ne nous avoir reçus dans l'intimité de tes dix premiers mois de vie.
Mo la So

*étire le son du o pendant trois secondes comme le prononçait autrefois un personnage des émissions pour enfants. Peut-être Michel Noël dans son personnage jovial du Capitaine Bonhomme ou l'oncle Pierre ou Patof (Jacques Desrosiers)? Quelqu'un peut-il me rafraîchir la mémoire?
S.O.S. de la sorcière

Maman Vicky a dit…

Et moi, j'applaudis Mo La So, notre plus fidèle lectrice et rédactrice. Une chance qu'on s'a!

P.S. Je ne peux t'en dire plus pour le personnage d'une autre époque, j'ai jamais entendu parler de ça. C'est un appel à tous!